Forge Mustad en action

22 08 2009

Déjà un moment sans billet sur une des pièces d’Expotec 103… Remédions à cela avec la forge Mustad avec Marc Tiret à la démonstration !

Marc Tiret est sculpteur sur fer forgé et il vient de temps en temps au Centre d’Histoire Sociale de Haute-Normandie pour utiliser la forge Mustad qui y est exposée.

Cette forge présente l’avantage d’être accompagnée d’un marteau pilon. Cela facilite grandement le travail.

Et comme il faut bien commencer quelque part, autant allumer la forge…

Allumage de la forge

La forge Mustad est une forge à double foyer. Deux personnes peuvent y travailler simultanément.

Marc Tiret n’utilise qu’un seul foyer, étant seul.

Le combustible de cette forge est de la houille. Et la houille, quand ça démarre, ça fait beaucoup de fumée, comme en témoigne la photo suivante :

Allumage de la forge

Marc Tiret allume la forge

Le hangar s’est vite rempli de cette fumée, la hotte ne pouvant en aspirer la totalité.

Fonctionnement de la forge

Barre de fer dans la forge

Barre de fer dans la forge

Les flammes jaunes/oranges indiquent une combustion incomplète tandis que les flammes bleues indiquent une combustion complète. Pour y arriver, il faut que l’oxygène arrive en quantité suffisante.

Autrefois on utilisait de grands soufflets qu’il fallait actionner manuellement.

Aujourd’hui, il suffit d’appuyer sur un bouton pour activer la soufflerie, c’est plus pratique.

La soufflerie ne souffle pas dessus ou sur le côté mais en dessous du foyer. L’arrivée d’air étant constante, une manette permet de régler la quantité injectée dans le foyer.

La pièce à travailler est placé au cœur du foyer, là où la température est la plus haute.

Toute la difficulté désormais consiste à déterminer la bonne température nécessaire au travail de la pièce : trop froide la pièce sera difficile à travailler, trop chaud, la pièce risque d’atteindre sa température de fusion et couler dans le foyer.

Le travail de forge génère des déchets qu’on appelle mâchefer.

Une fois la pièce amenée à bonne température, il ne reste plus qu’à la travailler.

Travail des pièces

Marteau-pilon en action

Marteau-pilon en action

On a tous en tête le forgeron utilisant un marteau et une enclume. Si ces outils restent incontournables, on a quand même progressé !

Pour les forges bien équipées il y a le marteau pilon.

C’est un merveilleux outil qui tape plus fort et plus souvent qu’un marteau. Autant dire qu’il vaut mieux éviter de mettre son doigt dessous.

Le rapport de gain de temps est approximativement de 4.

Le marteau et l’enclume restent malgré tout nécessaires pour peaufiner le résultat.

Photos et vidéo

Pour les plus impatients, voici un slide des photos faites à l’occasion de ma visite :

Pour ceux qui les voudraient en plus grand, il y a ma galerie Forge Mustad sur Flickr.

Sinon il y a une vidéo d’une minute pour voir tout cela en mouvement :

Et sur Dailymotion.

Merci encore à Marc Tiret pour s’être prêter au jeu et n’oubliez pas de visiter son site : www.marctiret.com


Actions

Information

One response

26 09 2009
Moteur sans soupape Mustad « Le blog de Zigazou

[…] Centre d’Histoire Sociale de Haute-Normandie avait d’ailleurs récupéré la forge Mustad (billet que je vous invite à lire si ce n’est déjà […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :