Machine à vapeur Crépelle

6 06 2009

Cette semaine, retour à Expotec 103 ! Je me suis intéressé à une machine à vapeur de marque Crépelle de 1913.

Machine Crépelle

La machine Crépelle


Ce matin, j’ai pris mon matériel et suis allé photographier et filmer la machine à vapeur Crépelle exposée au Centre d’Histoire Sociale, Expotec 103.

Les p’tits gars d’Expotec font tout pour faire tourner leurs machines.

Pour les machines à vapeur, ils utilisent non pas de la vapeur mais de l’air comprimé produit par un compresseur. Résultat : c’est lui qui fait le plus de bruit, la machine elle-même étant la moins bruyante😉

En plus de vouloir faire tourner leurs machines, ils font également tout pour transmettre leurs connaissances et leurs histoires autour du patrimoine industriel normand.

La machine Crépelle

La machine Crépelle est une machine à vapeur de type horizontale (il en existe de type verticale), monocylindre (un seul cylindre, mais quel cylindre !) d’une puissance de 175 chevaux.

Elle vient de la commune de Monchaux-Soreng, dans la Seine-Maritime et date de 1913.

J’ai pu assister au nettoyage de la machine qui se fait au gasoil ou au fioul. Ça la protège de la rouille et donne un aspect plus brillant pour les photos😉

Vous pouvez consulter la galerie photo de la machine Crépelle sur Flickr.

La distribution Corliss

La machine Crépelle utilise une distribution Corliss qui doit son nom à son inventeur George-Henry Corliss. Wikipedia français n’a pas d’article sur la machine de Corliss mais Wikipedia anglais en a un : Corliss steam engine.

Pour faire simple, une machine Corliss a 2 admissions et 2 échappements (1 admission+1 échappement par côté de piston). La distribution Corliss se charge d’envoyer au bon moment et au bon endroit la quantité de vapeur voulue.

La distribution se trouve sur l’arrière comme le montre la photo ci-dessous :

Machine Crépelle

Arrière de la machine avec la distribution Corliss

Les 2 admissions sont placées en haut et les échappements en bas.

Lubrification continue

Huileur de la machine Crépelle

Huileur

La machine compte beaucoup de pièces métalliques en mouvement et en contact.

Pour réduire l’usure et la chauffe, il faut donc que les pièces en frottement soit parfaitement huilées.

Pour cela, la machine est équipée de plus d’une dizaine de huileurs (voir photo).

Le principe est simple (encore fallait-il y penser, comme toujours) : le huileur contient l’huile, une cordelette en part, son extrémité est placée en contact avec la pièce métallique.

Le huileur présenté sur la photo est particulier car il lubrifie l’intérieur d’une pièce en rotation. Son fonctionnement est plus compréhensible sur la vidéo.

La machine en action

Si vous ne pouvez pas vous déplacer pour voir la machine en action, voici une vidéo de 2 minutes :

La vidéo montre :

  • le fonctionnement de la distribution Corliss,
  • le principe de lubrification continue,
  • les mouvement du volant et du piston.

Développement durable avant l’heure

La machine exposée au CHS était utilisée dans une usine de fabrication de meubles en bois.

Toutes les chutes étaient récupérées et servaient à alimenter la chaudière.

De plus, la machine fonctionnait en circuit fermé en ce qui concerne la vapeur. Il n’y avait donc qu’une très faible consommation d’eau.


Actions

Information

One response

13 06 2009
Machine à vapeur Merlin et Cie « Le blog de Zigazou

[…] pour la machine Crépelle, le moteur Merlin est branché sur le compresseur d’Expotec […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :