Montée en charge de rouen.fr

3 06 2009

J’ai testé Load Impact sur rouen.fr. Voici les résultats…

Page d’accueil de Load Impact

Page d’accueil de Load Impact

Load Impact fait partie de la grande famille des webwares.

Son domaine de prédilection ? Tester la montée en charge d’un site web.

Comment s’y prend-il ? Disposant de plusieurs machines à travers le monde, il effectue simultanément 10, 20, 30, 40, 50 (et même plus) requêtes, simulant des utilisateurs.

Pour 99$, il peut simuler jusqu’à 5000 utilisateurs ! Finalement, je suis bien content que ce soit payant : il serait facile de plomber pas mal de sites avec 5000 utilisateurs simultanés !

Charge maximale naturelle de rouen.fr

Le pic d’affluence le plus récent remonte au lundi 11 mai 2009 :

  • 4293 visiteurs uniques,
  • 3,9 pages vues par visiteur,
  • pic de 400 visites sur la tranche horaire de 14h à 15h.

Approximativement, on arrive à un pic de 400×3,9=1560 pages servies sur une heure, soit une page toute les 3600÷1560=2,31 secondes (une page=code HTML+scripts JavaScript+feuilles CSS+images de fond+images…).

En moyenne, moins d’1 page servie par seconde.

Bref, le nombre la charge maximale naturelle de rouen.fr reste faible.

Note : ces chiffres ne prennent pas en compte les robots des moteurs de recherche.

Test de montée en charge de rouen.fr

Le test de Load Impact a été effectué le mercredi 3 juin 2009, de 8h34 à 8h44. Cette tranche a été choisie car le nombre d’utilisateurs y est faible, le test aura donc eu peu d’impact sur les utilisateurs réels.

Vous pouvez consulter les résultats complets sur le site de Load Impact (jusqu’à quand, je ne sais pas)

Le graphe ci-dessous donne le temps de chargement moyen d’une page par utilisateur (code HTML+scripts JavaScript+feuilles CSS+images de fond+images…), soit une cinquantaine de fichiers par page.

Charge utilisateur en temps

Temps de chargement moyen d’une page par utilisateur

Le graphe ci-dessous donne l’utilisation de la bande passante en fonction du nombre d’utilisateurs simultanés :

Utilisation de la bande passante

Utilisation de la bande passante

Il est clair que le point d’inflexion se situe à 40 utilisateurs simultanés.

Le graphe ci-dessous donne le temps de chargement du code HTML de la page d’accueil (minimum, moyen, maximum). Si la courbe moyenne suit les résultats montrés ci-dessus, les 2 autres courbes démentent ce fonctionnement :

  • la courbe minimum est constante,
  • la courbe maximum est linéaire.
Temps min/moy/max de chargement de la page d’accueil

Temps min/moy/max de chargement de la page d’accueil

Réflexion

Une fois ces graphiques présentés, la question qui se pose est la suivante : quelle est la ressource critique qui vient à manquer à partir de 40 utilisateurs ?

Le site rouen.fr dispose d’une bande passante de 2 Mbit/s garantie. Or, le graphe d’utilisation de la bande passante montre un point d’inflexion à l’approche de cette limite.

C’est l’histoire de l’œuf et de la poule : est-ce parce qu’on approche les 2 Mbit/s que rouen.fr est limité ? Ou est-ce parce qu’on approche les 50 utilisateurs ?


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :